Sao Felix Baiano - Reconcavo

Le pays

Le nom Recôncavo fait référence à l'arrière-pays situé juste après Salvador, la région qui s'étend autour de la baie de Bahia (la deuxième plus grande baie du Brésil après celle de Guanabara). Le terme Recôncavo signifie "terres autour d'une baie", d'après la courbe géographique que forme la côte autour de la Baie de tous les saints. Pour beaucoup, le Recôncavo englobe aussi les nombreuses îles de la baie, dont certaines sont encore inhabitées à l'heure actuelle, Itaparica étant la plus grande.

Première région agricole du Brésil, le Recôncavo est entièrement cultivé, à l'exception de quelques zones boisées. La topographie vallonnée donne naissance à un paysage varié qui offre des vues surprenantes. L'agriculture, dans laquelle la canne à sucre autrefois prédominante perd constamment du terrain, est déterminée par les grandes fazendas et les innombrables petites exploitations. Le Recôncavo est traversé par les deux routes principales BR 324 et BR 101 (qui conduit directement à Rio de Janeiro). La ligne de chemin de fer à l'intérieur des terres est réservée au transport de marchandises. De nombreuses routes reliant les petites villes ne sont pas goudronnées.

Même pendant les mois chauds de décembre à avril, la région paraît toujours fertile, verte et prospère. Sa proximité avec la baie et son paysage vallonné lui permettent d'être suffisamment arrosée. La saison des pluies a lieu en juillet et août. Alors que les températures dépassent souvent les 30 degrés Celsius pendant l'été brésilien, elles tournent autour d'une température agréable de 25 degrés Celsius dans le Recôncavo pendant la saison des pluies. Les différences de température sont importantes entre les villes de la vallée (comme Cachoeira) et celles qui se trouvent à une altitude supérieure (comme Cruz das Almas). En juillet et août, il n'est pas rare que les vents soufflent fortement.

Le sol légèrement sableux et très fertile explique pourquoi les siècles de culture sont visibles partout. Selon les normes européennes, la superficie attribuée à l'élevage des animaux, la culture de la canne à sucre et du bambou est extensive. Cependant, contrairement à de nombreuses régions au nord-ouest du Brésil, le Recôncavo ne présente pas une monoculture prononcée. Les voyageurs auront souvent l'impression qu'ils traversent un immense jardin varié. Cette impression vient également du fait qu'à une ou deux exceptions près, il n'y a pas d'industrie.